18 octobre 2015 : Fin de l’Année de la Diaconie à Beauraing

L’Année de la diaconie commencée les 17 et 18 octobre 2014, s’est clôturée par un après-midi festif le dimanche 18 octobre 2015 à Beauraing.

Dès 13h 30 plusieurs stands étaient ouverts dont un de l’Arche et un autre de Foi et Lumière.  Peu après 14 h, débutait une célébration au cours de laquelle plusieurs mouvements ou témoins ont expliqué comment ils vivent la diaconie, c’est-à-dire le service, dans leur vie ou leur emploi.

Pour illustrer ce qu’est la diaconie, la Parole de Dieu fut particulièrement parlante.  Un texte que nous connaissons tous pour l’avoir souvent entendu,  médité et vécu en posant des actes.  La communauté « Les Véroniques » de Florennes a eu le privilège de mimer l’évangile touchant vraiment le cœur de toute l’assistance.  Ensuite, chaque phrase a été reprise  et actualisée par les témoins : « J’avais faim et vous m’avez donné à manger » convenait parfaitement à la Conférence Saint Vincent de Paul.  «  J’avais soif et vous m’avez donné à boire »  a permis aux Amis du Cardinal Cardijn, fondateur d’un mouvement mondial au service des jeunes travailleurs chrétiens, de s’exprimer.  « J’étais un étranger et vous m’avez visité » s’adressait particulièrement à des personnes au service des immigrés.  Qui pouvait mieux que l’aumônerie d’un hôpital, illustrer : « J’étais malade et vous m’avez visité  ».  Un ancien détenu, nous a raconté son parcours difficile et son incarcération.  Il rendait grâce à ceux qui lui ont permis de retrouver une vie tournée vers les autres et de se sentir enfin libre de faire le bien : « J’étais en prison et vous êtes venus jusqu’à moi. »

Une procession a permis à chacun de poser un luminaire sur l’autel en signe de reconnaissance de toutes les diaconies qui balisent notre propre chemin, et signifiant que nous nous engageons à poursuivre la route en apportant aussi notre petite lumière de la diaconie dans nos milieux de vie, nous laissant éclairer par la parole lumineuse du Seigneur.

Monseigneur Van Cottem nous rappela que si l’année de la diaconie se clôturait ; tout ne faisait que commencer.  Retroussons donc nos manches.

L’ambiance était vraiment à la fête : s’ensuivit un concert et…comme toujours à Foi et Lumière : le verre de l’amitié.

A signaler également que déjà lors des journées d’ouverture, Foi et Lumière avait saisi l’opportunité d’animer un atelier pour se faire mieux connaître.

Georges.

 

> Pour revenir à la page précédente, cliquez ici