La communauté « Le Rocher » poursuit l’aventure…en Hongrie

Pour fêter les 40 ans de Foi et Llerocherumière, né le lundi de Pâques 12 avril 1971, les 52 provinces de Foi et Lumière ont organisé des pèlerinages un peu partout dans le monde. Et cet anniversaire fut, à de multiples reprises, l’occasion pour chacun de se transformer en messager de la joie, d’aller à la rencontre des autres pour leur dire « N’ayez pas peur, notre joie n’est pas factice : ce que nous vivons dans nos communautés est quelque-chose d’unique, d’irremplaçable, de magnifique ! La souffrance liée au handicap n’est pas une malédiction quand nous la mettons au cœur de nos rencontres : elle est source de communion ! Venez et voyez ! »

Les provinces se sont mises en route, invitant chacune une autre province à venir à sa rencontre. Ainsi, notre province « Belgique » a accueilli à la Toussaint 2012 les communautés provenant de Suisse et de la province du « Danube » ( à savoir la Hongrie, la Serbie, la Roumanie) pour un pèlerinage à Notre-Dame de Banneux.

Notre communauté du « Rocher » étant la plus proche de l’aéroport de Gosselies, nous avons été sollicités pour accueillir la délégation d’une communauté hongroise de Budapest. C’est ainsi que nous avons reçu 6 membres ( 2 personnes avec handicap mental et 4 accompagnants) de la communauté des « Rugyëck » (« les bourgeons ») pour la durée du pèlerinage du 30 octobre au 4 novembre et vivre avec eux les festivités organisées par la Belgique pour célébrer les 40 ans de Foi et Lumière au sanctuaire de Banneux.

Ces 6 personnes ont quitté leur pays pour se lancer dans une aventure inédite, en toute confiance. En l’espace de quelques jours, au delà des difficultés de communication, nous avons vécu une merveilleuse rencontre empreinte de simplicité, de douceur, de découverte, de profondeur, d’amitié, d’émotion et de joie. L’Esprit était à l’œuvre et nous pressentions que l’aventure de cette rencontre furtive ne pouvait se terminer par un adieu, que les liens créés s’ouvraient sur un …au revoir !

Ainsi, depuis novembre 2012, grâce aux techniques modernes de communications, à la passion et à l’investissement d’un de nos membres pour internet, nous avons pu entretenir nos relations entre le « Rocher » et les « Rugyëck ».

Quand, le 9 décembre 2013, nous avons reçu cette invitation de participer au camp des Rugyëck du 4 au 10 août 2014, à Somogyacsa, un petit village au sud du lac Balaton, c’était au départ « juste une idée »…une idée un peu folle mais qui au fil du temps s’est concrétisée.

A notre tour de poursuivre l’aventure, d’oser aller à la rencontre de l’autre par delà les frontières. Et, avec l’appréhension de l’inconnu et de la communication qui ne serait pas évidente, le 3 août au petit matin, 6 membres du « Rocher » ont embarqué à bord d’un mini-bus conduit par un chauffeur hors pair (notre aumônier, Fons) pour rejoindre à 1500km de chez nous une communauté de 22 personnes ( 9 personnes avec handicap mental entourées de 11 accompagnateurs et 2 enfants) en vacances dans ce petit village perdu au milieu de nulle part !

Chaleureusement accueillis, après un temps d’apprivoisement, nous avons rencontré de vrais « Petits Princes » et vécu 5 jours de bonheur, de douceur de vivre simplement . Nous avons partagé les activités souvent improvisées en fonction d’une météo capricieuse ! Le soleil, la pluie, les orages et même la boue jusqu’aux chevilles n’ont pas perturbé notre joie de vivre ensemble, de chanter ensemble en français, en hongrois, de déguster la cuisine hongroise ou de faire découvrir un de nos plats du terroir : un rata aux carottes avec omelettes aux jambon, de profiter du bien-être des sources d’eau chaude au SPA d’Igal, de nous baigner dans le lac Deseda, de nous balader au cœur du village, de découvrir au fond du jardin tout le symbolisme d’un arbre (thème du camp) avec ses racines qui puisent leur force dans la source de Foi et Lumière (Jean Vanier, Marie-Hélène Matthieu, Loïc et Thadée) et son tronc, qui représente tout ce qui nous élève vers le ciel, qui nous fait grandir dans l’amour : les parents, les amis, Jésus et la prière pour que nous portions du fruit en abondance.

Ce fut aussi pour nous l’occasion d’admirer la beauté du lac Balaton et de ses petites cités balnéaires, de nous re…connaître, de nous apprécier, de rire, mais aussi de nous recentrer sur « l’Essentiel » et de terminer notre séjour par le temps fort d’une magnifique célébration eucharistique et œcuménique en plein air.

Nous adressons un grand merci aux membres de la communauté des Rugyëck particulièrement à Zsuzsa qui est à l’origine de cette idée, à Gabor, Laci, Maria, Marietta et tous les autres qui nous ont partagé leur enthousiasme et leur charisme au service des plus faibles, à Karl qui, par sa formation en langue française a été un des maillons précieux de la réussite de ce camp.

De cette expérience exceptionnelle, nous sommes rentrés avec un trésor de prévenance, de dignité, de tendresse, de délicatesse, d’attention, de dynamisme, d’émerveillement…le temps qui court n’a pas d’importance, la langue n’est plus un obstacle, la communication passe par osmose, par un geste, par un regard de connivence. Nous ne pouvons nier la fatigue, mais nos batteries sont rechargées à bloc d’Amour à partager!

Pour toutes ces richesses merci les « RUGYËCK » et ,à une prochaine peut-être ???

MERCI… ALLELUIA,KÖSZÖNÖM … ALLELUIA, A..AMEN

Monic Sainthuile, responsable de la communauté du Rocher

> Pour revenir à la page précédente, cliquez ici