Un week-end bien nourrissant !

DSCN2185Une trentaine de personnes issues des communautés de toute la Belgique se sont retrouvées en « paires » (personnes avec un handicap et un parent ou un ami) à Ave Auffe pour vivre une retraite Arc-en-Ciel. Celle-ci est proposée aux communautés deux fois par an.

« Ouvrons nos cœurs au souffle de l’Esprit » est le thème que nous avons pu approfondir grâce à de nombreux symboles que traditionnellement l’équipe porteuse avait minutieusement emballés et cachés dans le jardin du monastère.

Le vendredi soir, donc, après s’être présenté les uns aux autres avec un objet qui nous caractérise ( que de découvertes !) nous nous sommes lancés munis de lampes de poche à une grande chasse aux trésors.

DSCN2153

Samedi, avec l’aide des symboles, nous avons découvert toute l’importance du souffle : eh oui, le souffle est la première chose que nous faisons lorsque nous naissons ; et lorsque nous mourrons nous rendons le souffle…

Marie invite Patrick à allumer une bougie qu’elle dépose dans un bocal ; ensemble ils le ferment au moyen du couvercle. Mais voici que la bougie s’éteint…par manque d’oxygène.

Ensemble nous découvrons que l’Esprit Saint agit en nous, qu’il est cette flamme qui s’éteindra si notre cœur se referme.

Dans un des paquets, nous avions reçu un char à voile. Au moyen d’un sèche-cheveux Marie imite le vent et réussit à faire avancer le char à voile. Nous arrivons à la conclusion que comme le char à voile a besoin de la force du vent pour avancer, nous avons besoin de l’Esprit Saint pour qu’il nous pousse à faire des choses.

Avec le Père Daniel-Marie, nous méditons un extrait du 1er livre des Rois : Elie s’est retiré à l’Horeb, la montagne de Dieu et se cache dans une caverne pour la nuit car il a peur. La parole du Seigneur lui est adressée: « Sors et tiens toi sur la montagne devant le seigneur, car il va passer ». Tiens, tiens un rendez-vous sur la montagne…Dans la Bible beaucoup de grandes choses ne se passent-elles pas sur la montagne ? C’est souvent le lieu de la rencontre avec Dieu…

Après que soit passé un ouragan, un tremblement de terre, un feu, le Seigneur n’était toujours pas là… Mais voici que vient le murmure d’une brise légère : c’était doux, à peine perceptible…Elie comprend alors la présence de Dieu…

Il est bien vieux ce récit, mais à chacun il nous parle : il nous invite à apprendre à découvrir la présence de Dieu dans le quotidien simple de nos vies. Oui, dans nos vies nous avons besoin du souffle de l’Esprit saint ; comme le char à voile, les voiles de notre cœur doivent être tendues pour que l’Esprit Saint puisse souffler…Comment ? En faisant silence et en confiant à Jésus tous nos fardeaux…

Jésus nous a laissé son Esprit, laissons-nous guider par Lui pour nous mettre à sa suite ; l’Esprit saint continue à nous révéler qui est Jésus, qui est Dieu.

Germaine, Magda et Cécilia nous livrent chacune un témoignage où l’on peut voir l’œuvre de l’Esprit Saint. Germaine nous rappelle comment la petite Bernadette Soubirou a été poussée à revoir la Vierge et aller porter le message sans en connaître la signification ; Magda nous rappelle l’invitation du Pape à une journée internationale de jeûne et de prière pour la paix en Syrie ; Cécilia nous partage le SOS d’une maman en difficulté et comment lorsqu’on met sa confiance en l’Esprit Saint, Il ouvre des chemins.

Magda nous invite à nous efforcer d’être à l’écoute de l’Esprit Saint car il deviendra alors notre compagnon de route ; elle nous livre une belle prière que nous pouvons faire nôtre :
« Esprit Saint, viens devant moi pour me guider
Viens derrière moi pour me pousser
Viens en dessous de moi pour me porter
Viens au dessus de moi pour me relever
Esprit Saint, viens en moi pour me faire vivre. »

Au sein de petits groupes, nous partageons à notre tour les fruits de l’Esprit Saint dans nos vies. Il fait vraiment des merveilles !

L’après-midi, après un bon jeu de piste nous avons pu nous retrouver à la chapelle, où 3 démarches étaient possibles : un temps d’adoration, un temps de prière devant la croix de Jésus, une rencontre avec un prêtre pour éventuellement y recevoir le sacrement du pardon. Nous pouvions aussi inscrire nos intentions et les déposer au pied du Saint Sacrement ou de la croix.

Ce temps était un moment privilégié pour regarder nos pauvretés et demander à Jésus qu’Il nous aide à grandir dans celles-ci.

DSCN2156

Nous avons reçu ensuite une petite colombe sur laquelle nous avons pu inscrire nos pauvretés ; nous étions alors invités à venir plonger nos mains dans l’eau bénie, en signe de purification et à remettre notre colombe au prêtre qui par une imposition des mains nous donnait le pardon.

La journée du samedi s’est terminée par une petite marche aux flambeaux vers la grotte de ND de Lourdes à qui nous avons pu confier toutes nos intentions.

Dimanche nous avons bien repris conscience que l’Esprit Saint est un don qui porte des fruits ; Il nous change et nous met en action. Il va agir sur notre manière de VOIR, de PARLER, d’ECOUTER, de PENSER.

DSCN2189

En petit groupe, nous avons approfondi un de ces fruits et l’avons concrétisé pour le présenter au grand groupe. Nous avons clôturé cette retraite par l’Eucharistie qui a commencé par le partage de chacun des petits groupes qui se terminait par une forte invitation:

  • VOIR :
    Allons ! N’ayons pas peur ! Sortons de nos maisons !
    Ayons un regard différent ! Regardons avec bienveillance tous ceux qui nous entourent !
    Alors comme poussé en avant, nous ferons des merveilles !
  • PARLER :
    Allons ! N’ayons pas peur ! Sortons de nos maisons !
    Ayons un langage différent. Parlons avec affection à tous ceux que nous rencontrons !
    Alors comme poussé en avant, nous ferons des merveilles !
  • ECOUTER :
    Allons ! N’ayons pas peur ! Sortons de nos maisons !
    Tendons une oreille attentive à tous ceux qui ont besoin d’être écoutés et aimés !
    Alors comme poussé en avant, nous ferons des merveilles !
  • PENSER :
    Allons ! N’ayons pas peur ! Sortons de nos maisons !

Ne jugeons pas ceux qui n’ont pas les mêmes idées, les mêmes habits que nous. Alors comme poussé en avant, nous ferons des merveilles !
Le prêtre a complété en proclamant : Allons ! N’ayons pas peur ! Sortons de nos maisons ! Faisons tout notre possible pour que les hommes, les femmes, les enfants de toutes races et de tous pays s’aiment les uns les autres ! Alors comme poussé en avant, nous ferons des merveilles !

Nous avons donc poursuivi l’Eucharistie forts de ces encouragements et chacun a pu accrocher son fruit dans l’arbre de vie où précédemment nous avions déjà accroché toutes nos petites colombes. Encore un grand merci à toute l’équipe porteuse pour ce ressourcement ! Nous imaginons bien les heures et les heures de travail consacrées pour que chacun puisse être nourri…

Pascale et Anne

> Pour revenir à la page précédente, cliquez ici